Nicely Made in China

China news on quality products, lifestyle, design and services.

GAO ZHENMIN-LUTHIER / (Pékin- 北京)

Commentaires fermés

This post is also available in: Chinois simplifié, Anglais

Cette semaine Nicely Made in China donne la parole à Mr Gao ZhenMin, un luthier, propriétaire de Huaming Bass. Mr Gao Zhenmin vit dans le Hebei tout près de Pékin et s’est fait une spécialité avec l’aide de son épouse Mme Wen Yaxia de fabriquer et de réparer les contrebasses et les violoncelles. Son atelier, où plusieurs instruments attendent son attention, embaume l’érable du Sichuan et le vernis à base de bière fait-maison. C’est là que NMiC l’a interviewé.

Quand avez-vous ouvert votre atelier?

En 2004. Cela faisait 7 ans que je travaillais dans la plus vieille fabrique d’instruments de musique de Pékin en tant qu’assembleur et testeur. Pendant toutes ces années j’avais rencontré beaucoup de professeurs d’écoles de musique qui me disaient qu’il y avait un marché pour faire des instruments haut de gamme pour les musiciens classiques et les jazzmen. C’est comme ça que cela a commencé.

Quelles sont les différences entre les demandes les musiciens classiques et les jazzmen?

Sans rentrer dans les détails les musiciens qui pratiquent la musique classique aiment en général un son plus rond, plus doux que les jazzmen qui préférent souvent une sonorité que je qualifierais de plus énergique, plus puissante en un sens. Ces usages différents déterminent la densité et l’épaisseur du bois que j’utiliserai pour le dos de l’instrument notemment.

Quel bois utilisez-vous pour construire vos instruments?

Pour le dos, les éclisses et le chevalet  j’utilise de l’érable du Sichuan (四川枫木). Pour la table d’harmonie j’utilise de l’épicéa et de l’ébène pour le cordier.

Comment travaillez-vous? Combien de temps vous faut-il pour fabriquer un instrument?

Je ne travaille que sur commande. Je fabrique 4 ou 5 contrebasses par an et une vingtaine de violoncelles. Le reste de mon travail consiste à réparer des instruments que m’apportent des musiciens ou des écoles de musique. Faire une contrebasse de la sélection du bois jusqu’au produit fini prend environ 5 à 6 mois. Le bois doit avoir séché au moins dix ans mais beaucoup de fabricants ne veulent pas le stocker aussi longtemps. C’est pour ça que je garde le bois à sécher pendant à peu près deux ans dans mon atelier de plus cela me permet d’en contrôler le séchage plus précisement.

En ce qui concerne le vernis on en applique plus d’une vingtaine de couches. C’est généralement le travail de mon épouse, Wen YaXia. Nous faisons notre vernis nous-mêmes. Je le fais à base de bière.

Le climat de Pékin est un climat très sec. Cela peut-il être un problème pour les instruments?

Non. Il est préférable de fabriquer un instrument dans un climat très sec pour ensuite l’emporter dans des contrées plus humides que le contraire.

Certaines contrebasses que vous fabriquez ont une particularité: le manche est en effet démontable.  Cela affecte-il le son?

Non le son n’est pas affecté du tout. Cela faisait longtemps que j’y pensais et j’en fabrique donc désormais. La caisse pour les transporter ne mesure que 1.30m et pèse 30kg. Cela facilite grandement le transport.

Combien coûte une contrebasse?

Une contrebasse normale -qui ne se plie pas- coûte environ 30,000 RMB (US$ 4430 / € 3500 / £ 2940 / AU$ 5050) et celle dont le manche se plie aux alentours de 55,000 RMB (US$ 8120 / € 6420 / £ 5390 / AU$ 9260)

Comment peut-on vous commander un instrument?

En m’appelant (en chinois uniquement):

Bureau: +86 10 59146793

Portable: + 86 136 4114 2926

Email: 873086436@qq.com

Comments are closed.