Nicely Made in China

China news on quality products, lifestyle, design and services.

VÉLOS D’ENDURANCE CHIRU / (Hong Kong – 香港)

Commentaires fermés

This post is also available in: Chinois simplifié, Anglais

Le produit « Nicely Made In China » de la semaine est un vélo.  Mais pas le vélo de monsieur tout le monde! Un « mountain bike » en carbone! NMIC a posé quelques questions à Pierre-Arnaud Le Magnan le pdg de Chiru.

Pierre-Arnaud, quand et comment avez-vous lancé Chiru?

Nous avons commencé en février 2009.  Nous ne faisons que des « mountain bikes » et seulement en carbone.  Ils sont conçus spécialement pour les courses d’endurance et d’aventure - »adventure racing »-.  J’ai démarré cette société par passion pour la fabrication et la conception de vélos. Cela faisait déjà des années que je fabriquais mes propres vélos et j’ai eu envie de partager cette passion. En ce qui concerne le carbone, l’idée m’est venue car cela fait longtemps que ma vie professionnelle -20 ans- est associée aux articles de sport fabriqués en carbone, le choix du matériau s’est donc fait naturellement.

D’où vient le nom Chiru?

C’est le nom d’une antilope qui vit dans l’Himalaya.  Le chiru est un animal très recherché pour sa laine, la plus fine du monde – 6 microns!- qui donne le fameux shatoosh. Les chirus vivent dans une des plus inhospitalières  et aussi des plus arides régions du monde.  C’est exactement ce que nous demandons à nos vélos: survivre dans les conditions les plus dures.

Quelles qualités le carbone apporte-t-il à un vélo?

La plupart des vélos sont en aluminium ou en titane.  Le problème qui se pose en course en autonomie complète est qu’il n’y a aucun moyen lorsque l’on est loin de tout de réparer un tube en alu cassé.  Le carbone lui le permet: on peut réparer n’importe où et repartir.  Si par exemple il y a une fêlure dans le cadre, on passe la partie abimée au papier de verre, on découpe un morceau de tissus de fibre de carbone qu’on applique sur la zone endommagée. Ensuite on mélange la résine epoxy, on l’étale sur le tissus de fibre de carbone, on scotche très sérré pour assurer une bonne prise, on laisse sécher 6 heures et on repart!! Les autres qualités importantes du carbone sont ses bonnes performances et le confort qu’il assure au cycliste.

Qui conçoit les vélos Chiru?

Moi! En association avec une personne basée en Californie!  Les vélos sont ensuite fabriqués dans une usine près de Guangzhou. Nous en produisons une centaine par an pour l’instant.

Où les lecteurs de Nicely Made in China peuvent-ils se les procurer?

On peut les acheter directement sur notre site website.  On les trouve également dans une boutique de Shanghai Decharme Bikes [site en chinois].

Quels cyclistes célèbres utilisent vos machines?

Angel Garbarino est très connue parmi les cyclistes d’endurance. Chiru est aussi sur le point de signer un contrat avec une équipe de courses d’aventure -adventure racing- les plus en vue du circuit.  A Pékin, que je sache il n’y a qu’un vélo Chiru et c’est notre coéquipier Mark Thirlwall qui le possède.

Pouvez-vous nous donner le prix de vos machines?

Les prix démarrent à moins de US$3,000 (2325€ – taux de change en juillet 2010) pour un Laktik en « hard tail » – sans suspension arrière pour les non spécialistes – et sans les pédales -les pédales sont toujours en plus-.  Nos vélos sont équipés de matériel Truvativ pour le tube de selle et le derailleur vient de chez Sram, les freins de chez Avid et la fourche avant est une Rock Shox.

www.chirubikes.com

info@chirubikes.com

Tel: +852 94 01 30 15

(Photos Pierre-Arnaud Le Magnan)

Comments are closed.