Nicely Made in China

China news on quality products, lifestyle, design and services.

NORLHA-CHÂLES EN LAINE DE YAK / (province du Gansu – 甘肃)

Commentaires fermés

This post is also available in: Chinois simplifié, Anglais

Au village de Ritoma à une altitude de 3200m dans la province du Gansu, la société Norlha produits les châles les plus précieux. Ces châles, faits principalement en laine de yak (qu’on appelle aussi khullu), sont devenus très recherchés à Paris aussi bien qu’à Shanghai. Nicely Made in China a rencontré la propriétaire Kim Sciaky-Yeshi pour découvrir ce qui les rend si différents et ce qui fait leur succès.

Kim, quand et comment a démarré cette aventure?

J’ai toujours aimé les belles choses tissées et j’avais travaillé une fois avec quelqu’un qui faisait des produits en laine de chameau. Dans mon esprit les 3 animaux qui donnent les plus belles laines sont la chèvre, le yak et le chameau. J’avais entendu dire que la laine de yak était quelque chose de rare et de noble mais quasiment oubliée aujourd’hui. Aussi en 2005 j’ai envoyé ma fille Dechen et son frère Genam explorer pendant deux ans la préfecture du Gannan au Gansu pour voir ce qu’il était possible de faire avec de la laine de yak. Ils ont acheté une tonne de laine brute que nous avons fait laver et expédier par camion à Kathmandou via Lhassa. Là, à l’atelier de mon ami Christopher Giercke, nous l’avons filée et tissée pour tester la qualité. Il s’est avéré que nous avions un produit magnifique. Norlha a démarré en 2007.

Qu’avez-vous fait lorsque vous vous êtes rendue compte que vous aviez un produit magnifique?

Nous nous sommes dit qu’en le produisant sur place cela fournirait du travail aux gens de la région qui n’auraient plus à s’expatrier pour travailler et pourraient bénéficier de la valeur ajoutée de leurs propres produits.  A l’automne 2006 nous avons envoyé 4 nomades du village de Ritoma en formation au centre de la soie à Siem Reap au Cambodge pendant 4 mois puis à l’atelier de Christopher Giercke au Népal où ils ont reçu une formation sur la laine pendant 6 semaines.

Nous avons ensuite acheté des métiers à tisser en bois au Népal et avons commencé à travailler dans des tentes pendant que l’on montait les 6 ateliers en dur dans lesquels nous avons emménagé en novembre 2007. 2 experts népalais sont venus 6 mois pour enseigner et former 60 personnes à filer et à tisser. La plupart des gens savaient déjà le faire mais nous avons introduit une technique indienne qu’ils ne connaissaient pas. Aujourd’hui 80 personnes travaillent dans nos ateliers.

Comment vous procurez-vous le khullu? A qui l’achetez-vous? Avez-vous des troupeaux?

Non, nous n’avons pas de troupeau. Nous achetons le plus beau khullu à un réseau de nomades qui nous apportent leur laine en mai chaque année. Nous offrons un bien meilleur prix que tout le monde mais seulement pour de la laine de qualité supérieure. Il faut savoir que le khullu ne se tond pas comme la laine de mouton. Pour collecter le khullu il faut attendre qu’il tombe et quand il est prêt à tomber et puis qu’il tombe il faut donc que quelqu’un soit là pour le ramasser à la main. Le meilleur khullu est celui des animaux de 2 ans et c’est le seul que nous acceptons.

Les châles Norlha sont-ils faits exclusivement en laine de yak?

Non pas exclusivement. La laine de yak est très sombre aussi en y ajoutant 15% de laine de mouton par exemple nous avons plus de liberté pour donner à nos produits des motifs plus variés et des couleurs plus claires.

Comment avez-vous établi le nom et la réputation auprès des consommateurs?

Nous avions déjà des contacts dans certaines maisons de couture parisiennes et en janvier 2008 Dechen est allée à Paris pour leurs présenter nos produits. Aujourd’hui nous travaillons avec des marques telles que Antik Batik, Arnys, Juliette Ozouf, Sonia Rikyel et Christophe Lemaire.

Combien de collections produisez-vous par an?

Nous faisons une collection printemps-été et une automne-hiver. Nous rajoutons 30 % de créations nouvelles dans chaque collection avec des nouveaux motifs, de nouvelles couleurs, des tailles et des poids différents.

Quelle est la taille d’un châle et où peut-on se les procurer?

Les grands mesurent 190 cm X 66 cm et pèsent 700g.  5kg de laine brute sont nécéssaires pour fabriquer un châle. On les trouve dans diverses boutiques en Chine et à l’étranger: dans les boutiques Shanghai Trio (voir adresse ci-dessous), les boutiques des hôtels Amanresorts à Pékin et Hangzhou les vendent et bien sûr dans toutes les boutiques des marques citées plus haut.

SHANGHAI TRIO

In Paris:

25 rue de l’exposition 75007 Paris (Metro: Ecole Militaire)

Shanghai:

Xintiandi Style Unit 129, 1st Floor, No.245 Madang Road, 200021 Shanghai, TEL. +86 (21) 5358 0188

SWFC - Mori Tower Unit 315, 3rd Floor, No.100 Century Avenue Pudong, 200120 Shanghai, TEL. +86 (21) 5858 3191

Sur le web: www.norlha.fr [en anglais]

Comments are closed.