Nicely Made in China

China news on quality products, lifestyle, design and services.

MONTRES IGUZZINI / (Hong Kong- 香港)

Commentaires fermés

This post is also available in: Chinois simplifié, Anglais

La Chine est désormais le troisième marché pour les produits de luxe derrière les USA et le Japon. Selon certaines études, en 2015, elle sera le premier! Aujourd’hui les produits de luxe vendus en Chine sont en grande majorité des marques étrangères mais les choses sont en train de changer avec l’émergence de marques locales. Iguzzini Watches est de celles-là. Créée en 1903 à Shanghai par un italien, Federico Iguzzini, la société dû fermer ses portes au milieu du 20ème siècle. Puis plus rien jusqu’au début du 21ème siècle quand deux frères franco-mexicains, Stephane et Lander Michel, apprenant l’histoire de Mr Iguzzini décidèrent d’acheter le nom et de ressusciter la société.

Stephane, pouvez-vous nous dire comment vous avez repris la société Iguzzini?

Notre père était diplomate et nous avons grandi dans divers pays du sud-est asiatique. Nous n’avons jamais vraiment quitté la région. En 2005 pendant un voyage à Shanghai – je travaillais alors dans le domaine des relations internationales à l’époque – des amis m’ont fait raconté l’histoire de Federico Iguzzini. J’ai toujours aimé les les montres et cette histoire m’a immédiatement séduit. J’ai discuté avec mon frère Lander de la manière dont nous pourrions reprendre cette société. Après mûre réflexion et après avoir fait quelques études de marché sur l’horlogerie, nous avons racheté ce qu’il restait de la compagnie. Nous avons lancé la nouvelle société en 2007.

Où sont fabriqués les éléments et où sont-ils assemblés?

Nous utilisons comme base des mouvements suisses ETA et Soprod, qui sont ensuite ajustés pour répondre à nos besoins spécifiques. Nos montres sont assemblées à Hong Kong.

Quelles types de complications utilisez-vous?

En plus des fonctions basiques (heure/trotteuse/date), nous travaillons en ce moment sur un chronographe, un second fuseau horaire, un affichage de réserve d’énergie et l’heure GMT. Nous espèrons ajouter d’ici deux ans quelque chose qui me tient très à coeur: un tourbillon.

Donc vos montres ne sont pas vraiment faites en Chine? Peut-on donc encore appeler Iguzzini une société chinoise?

Bien sûr que oui! Nous sommes un marque chinoise et sommes fiers de l’être! Depuis sa naissance en 1903, l’esprit et l’héritage de Iguzzini sont chinois et comme elle a été créée par un italien il y a la touche européenne. Aujourd’hui nous mêlons des composants de grande qualité avec le savoir-faire traditionnel chinois. Dans les salons professionnels à New-York et Genève il n’y a jamais aucun doute que nous sommes une marque de luxe chinoise et c’est quelque chose que nous sommes fiers de dire.

Avez-vous trouvé en Chine le savoir-faire dont vous aviez besoin?

Oui. Toute la fabrication, la personnalisation, les ajustements , et bien sûr l’assemblage sont faits par une équipe très compétente d’ouvriers de Chine continentale et de Hong Kong. Ils sont extrèmement dynamiques et leur dévouement se révèle absolument crucial pour notre développement.

Combien de collections produisez-vous chaque année?

Nous avons en ce moment 3 lignes de montres appelées Passion, Civilization et Spiritual. Chaque ligne est limitée à quelques centaines de pièces et pour nos séries ultra-limitées à entre 10 et 50 pièces. Parmi ces collections ultra-limitées il y a nos nouvelles montres de plongée et d’aviateur.

Où les lecteurs et lectrices de NMiC intéréssées peuvent-ils/elles se procurer vos montres?

Pour l’instant nous vendons au bouche à oreille. Nous developpons en ce moment un réseau de distributeurs autour du monde et ce réseau évolue constemment. Aussi je recommande aux lecteurs et lectrices de NMiC intéréssé(e)s de nous contacter pour obtenir plus de détails sur nos revendeurs pays par pays.

Site: www.federicoiguzzini.com

Comments are closed.