Nicely Made in China

China news on quality products, lifestyle, design and services.

SANITOV – TRICYCLE ELECTRIQUE / COPENHAGUE-LONDRES

Commentaires fermés

This post is also available in: Chinois simplifié, Anglais

Le village global, décrit pour la première fois dans les travaux de Wyndham Lewis puis popularisé par Marshall McLuhan le philosophe (entre autres choses) canadien, est plus que jamais une réalité. La Chine, aussi appelée l’empire du milieu, joue aujourd’hui le rôle de la place du village de ce village global – l’endroit où tout le monde se retrouve et vient voir ce qu’il y a de nouveau et d’intéressant. Il y a de cela quelques années, c’est exactement ce que fit Alexander Host, un jeune designer danois, l’un des 3 créateurs de Sanitov Studio. En quête d’inspiration pour une nouvelle ligne de vêtements il partit un jour pour Pékin par le Trans-Sibérien et en descendit quelques jours plus tard à la gare de Pékin pour en revenir avec… un vélo!  Dans l’interview qui suit Alexander dit tout sur Sanitov à Nicely Made in China (NMiC) et comment le plus cool « san lun che » (三轮车) est venu au monde.

Alexander, qu’est-ce que Sanitov et d’où vient ce nom?

« Sanitov Studio » est un think-tank consacré au design et basé à Londres et Copenhague. Il est dirigé par 3 amis, tous danois: Frederik Wiesenborn, Marcus Hannibal Madsen et moi-même. Nous collaborons avec des personnes -ou des sociétés- diverses et variées sur des projets de design. En 2006 j’étudiais la mode à l’école danoise de design et je cherchais l’inspiration pour une ligne de vêtements sur laquelle je travaillais. J’ai décidé de partir pour la Chine afin d’y poursuivre mes recherches. Dès mon arrivée, en descendant du Trans-Sibérien j’ai tout de suite remarqué ce tricycle – le « san lun che »- et je l’ai trouvé très cool avec sa charge placée à l’arrière plutôt qu’à l’avant comme c’est le cas chez nous au Danemark. « Sanitov » c’est le mot que j’ai compris quand j’ai demandé le nom du tricycle la première fois. Et c’est devenu le nom de notre compagnie car nous cherchions justement un nom à cette époque.

Ensuite que s’est-il passé?

J’ai donc acheté un tricycle et je l’ai expédié au Danemark avec l’idée de travailler dessus. Avec l’aide de Marcus Hannibal Madsen notre designer qui adore les vélos, nous avons amélioré le design général et changé quelques détails. Puisque 80% des pièces qui composent un vélo sont fabriquées en Chine, nous sommes retournés en Chine pour faire fabriquer notre premier prototype. En août 2009 grâce à une société de sourcing nous avons trouvé une usine près de Shanghai qui a accepté de travailler avec nous. Malgré tout ce premier essai ne fût pas concluant et ne marchait pas très bien ce qui nous a obligé à retourner à la table à dessins avec une pression supplémentaire car nous voulions être prêts pour la convention des Nations Unies sur les changements climatiques (UNFCCC) qui devait se tenir en décembre 2009 à Copenhague. Et nous le fûmes!

Quelles améliorations avez-vous apporté à votre tricycle Sanitov Cargo?

Nous voulions garder ce look chinois traditionnel mais avec une approche minimaliste. Nous nous sommes débarassés de quelques détails et lui avons donné une touche scandinave. Nous avons repensé certaines fonctions pour améliorer les performances: il y a maintenant 3 vitesses et nous avons l’intention de bientôt le proposer avec 3, 5 ou 8 vitesses. Nous avons aussi ajouté un GPS – qui ne sert qu’à localiser le tricycle si il est volé – qui est optionnel. A l’aide de ce GPS vous pouvez aussi participer à notre projet artistique lorsque vous l’activez – plus de détails sur ce projet en cliquant sur ce lien.

Le moteur éléctronique marche avec une batterie qui est dans un compartiment en bois. Pour la recharger on peut soit l’emporter à la maison ou bien brancher directement le Sanitov à une prise éléctrique. Une batterie chargée dure à peu près 8 heures ou bien vous fera parcourir 50 km à 20km/heure. Nous avons calculé qu’en utilisation normale la batterie aurait besoin d’être rechargée tous les 3/4 jours en moyenne.

Nous avons aussi ajouté un interrupteur marche/arrêt (pour la batterie) sur le guidon. Les poignées sont en cuir ainsi que la selle, pour ajouter un petit côté luxe à l’ensemble. Enfin, notre Sanitov peut transporter jusqu’à 150 kgs de charge (ceci inclut le conducteur).

Comment les Chinois ont-ils réagit en voyant votre version du « san lun che »?

Les gens à l’usine ont été immédiatement intéressés. Puis au dîner de gala de Velo-City 2010,  un monsieur s’est approché de moi: il trouvait très drôle et aussi intrigant le fait que nous voulions faire d’un « san lun che » un objet à la mode. Et cet homme siège au conseil d’administration de l’Institut Economique et Urbain de Shanghai. Nous avons échangé nos cartes et nous nous rencontrerons la prochaine fois que je passe à Shanghai.

Combien le Sanitov coûte-il?

Pour le moment il coûte 1500 livres sterling (hors taxe) ou à peu près 16.000 Rmb (€1700). Nous espèrons réduire le prix une fois que nous le produirons en quantité. Les gens intéréssés par l’achat d’un Sanitov peuvent nous contacter directement sur notre site web:http://sanitov.com

Comments are closed.