Nicely Made in China

China news on quality products, lifestyle, design and services.

RI by CARRIE / Leggings et collants imprimés à la main

Commentaires fermés

This post is also available in: Chinois simplifié, Anglais

Carrie Chan, styliste hong-kongaise de 32 ans, a obtenu son master de styliste de mode en 2008 à l’université de Westminster en Grande-Bretagne après avoir été – pendant quelques années – journaliste de mode pour le South China Morning Post. En Octobre 2011 elle crée la première collection RI.by.CARRIE et se fait connaitre avec ses leggings imprimés à la main. Nicely Made in China (NMiC) a rencontré Carrie dans son studio Hong-Kongais au Jockey Club Creative Arts Centre à Shek Kip Mei.

Carrie, qu’est-ce-que RI signifie?

RI était mon surnom lorsque j’étais enfant mais en grandissant je lui ai donné un autre sens: Rhapsody Island. Pour moi, une île est un endroit où l’on se sent libre d’improviser et de composer sans aucune limite.

Qu’est-ce-qui vous a poussé à faire des leggings imprimés?

Plusieurs raisons: premièrement j’adore les leggings mais malheureusement ils sont souvent soit de mauvaise qualité ou alors très chers. Comme je ne trouvais rien je me suis dit qu’il y avait un marché. La fabrication n’est pas très coûteuse et ça change des t-shirts. C’est aussi très à la mode et ça plaît autant aux hommes qu’aux femmes. On envisage d’ailleur de lancer une collection homme.

Comment créez-vous vos imprimés?

Parfois je dessine, je travail sur mon ordinateur ou bien un mélange des deux.

Où trouvez-vous l’inspiration?

Je ne veux pas quelque chose de trop oriental donc je mélange des éléments qui viennent de l’est et de l’ouest pour avoir un rendu plus moderne.

Où vos leggings sont-ils fabriqués?

Une moitié est faite à Hong Kong et l’autre moitié en Chine près de Shenzhen.

Etait-il difficile de trouver une usine pour fabriquer vos produits?

Le plus dur n’etait pas de trouver l’usine mais de former la personne responsable de l’imprimerie des leggings. Sinon, les propriétaires de l’usine sont habitués à fabriquer des produits de qualité et font très attention aux détails car ils travaillent aussi pour des marques japonaises.

Les leggings RI.by.CARRIE sont tous imprimés à la main. Quelle technique employez-vous?

Nous utilisons la technique sérigraphique. Cela nous permet de produire en petites quantités pour faire des essais. Nous commençons par 30 ou 40 modèles en taille unique. Les collants sont en nylon et élastane (aussi appelé spandex).

Je vois que vous faites aussi des robes? Pouvez-vous nous en dire plus?

Pour nos robes nous collaborons avec Handsome Hero qui a un réseau de boutiques sur le continent chinois. Nous utilisons du polyester pour que cela coûte moins cher et bientôt elles seront en vente dans leurs magasins de Hangzhou, Wuhan et Shanghai. Leur prix de vente sera compris entre 1,000 et 1,500 Rmb.

Vos créations auraient-elles été les mêmes si vous étiez restée à Londres?

Je pense que oui. Certains journalistes et acheteurs me disent que la collection fait très “Londres”. En matière de mode les femmes occidentales sont plus innovantes et les jeunes osent beaucoup les couleurs. Par contre je trouve que les jeunes générations à Hong Kong sont un peu plus conservatrices. À Hong Kong on aime rester dans sa zone de confort aussi bien pour la mode que pour d’autres choses.

Où est-ce que les lecteurs de Nicely Made in China (NMiC) peuvent acheter votre collection?

Vos lecteurs peuvent trouver ma collection sur internet ou dans differents magasins en Chine et Hong Kong. Nos produits sont aussi chez Isetan à Kuala Lumpur. La liste complète de nos boutiques est sur notre site internet (site en anglais).

Website: www.ri-by-carrie.com

Comments are closed.